mer. Mai 22nd, 2024

La thyroïde est une petite glande en forme de papillon qui se trouve à la base du cou. Il joue un rôle très important dans la régulation des paramètres du corps humain. Malheureusement, cet organe peut être affecté par diverses pathologies qui portent atteinte au bien-être de la personne. Celles-ci peuvent être difficiles à supporter, mais avec les bons gestes, il est possible de vivre parfaitement avec une maladie thyroïdienne. Voici quelques conseils à suivre pour y arriver.

Qu’est-ce qu’une maladie thyroïdienne ?

La thyroïde bien qu’elle soit une glande importante au sein de l’organisme, peut être touchée par de multiples dysfonctionnements. C’est là qu’interviennent les maladies thyroïdiennes, un groupe d’affections aux symptômes variés et aux conséquences parfois lourdes. Il en existe de diverses sortes, notamment :

  • Le goitre ;
  • L’hyperthyroïdie ;
  • L’hypothyroïdie ;
  • La maladie de Hashimoto ;
  • La maladie de Basedow ;
  • Les cancers de la thyroïde, etc.

Ces pathologies se manifestent de diverses façons, par des séries de fatigue intense, la constipation, la prise ou la perte de poids. Chez certaines personnes, on peut également remarquer une augmentation du volume de la thyroïde, la nervosité, l’augmentation du rythme cardiaque, la diarrhée, etc. en fonction de la maladie.

Conseils pour mieux vivre avec une maladie thyroïdienne

La plupart des personnes qui souffrent de maladies thyroïdiennes ont du mal à les supporter. Toutefois, avec quelques gestes plutôt simples, il est possible de bien vivre ces pathologies pour avoir un quotidien épanoui. Voici quelques mesures à adopter face aux affections thyroïdiennes.

Suivre un diagnostic adéquat

La première des choses à faire pour bien vivre les maladies thyroïdiennes est de suivre le bon diagnostic. Vous pouvez visiter nucleosante.com pour en apprendre plus. Ces pathologies sont généralement mises en évidence par un examen clinique, une palpation de la thyroïde et des analyses de sang pour mesurer les hormones thyroïdiennes et l’hormone thyréostimulante (TSH). Ceux-ci peuvent être accompagnés d’examens en imagerie médicale (échographie cervicale, scanner, etc.), ou des examens en médecine nucléaire.

Suivre le traitement adéquat

Le traitement des pathologies thyroïdiennes dépend du type de maladie et de son agressivité. Dans la plupart des cas, les patients sont mis sous médicaments pour corriger le manque ou l’excès d’hormones thyroïdiennes.

La chirurgie peut également être sollicitée, pour une ablation de la thyroïde dans le cas d’un carcinome papillaire de la thyroïde. Celui-ci peut également être accompagné d’un traitement à l’iode radioactif pour détruire les résidus de cellules cancéreuses. Veillez par ailleurs à respecter scrupuleusement les instructions de votre médecin et ne jamais modifier votre traitement sans avis médical.

Adopter une alimentation saine

Un bon équilibre alimentaire est assez important pour le bien-être général du corps humain. Mais en dehors de tout ceci, vous devez bien vous alimenter pour maintenir une bonne santé thyroïdienne. Il faut à cet effet consommer des aliments riches en iode, en sélénium et en zinc, et autres nutriments importants pour le fonctionnement de la thyroïde.

Les professionnels de santé conseillent en outre de réduire la prise des aliments pouvant augmenter le risque de développer un goitre. Il s’agit surtout des produits tels que les choux, les navets et le soja. Ces derniers sont connus pour perturber la production d’hormones thyroïdiennes et peuvent donc engendrer des maladies thyroïdiennes.

Apprendre à gérer le stress

En dehors du scanner, des examens d’imagerie médicale et de la prise des médicaments, vous devez veiller à ne pas trop vous stresser pour bien vivre avec les maladies thyroïdiennes. Le stress peut en réalité aggraver les symptômes d’une maladie thyroïdienne. Pour mieux le gérer, vous pouvez opter pour des exercices tels que la relaxation, la méditation ou l’exercice physique.

By